Copier n’est pas tricher

Le plagiat, c’est le mal. On est bien d’accord. Pourtant, de manière étrange, il y a des moments où des histoires très semblables apparaissent au même moment. Ce peut être le cas pour des films aussi d’ailleurs. Cette concordance des temps très particulière ne signifie pas que les créatifs s’espionnent les uns les autres pour se piquer leurs idées mutuelles (je pense sincèrement qu’ils ont autre chose à faire. Je l’espère pour eux, en tout cas, sinon ce ne sont pas vraiment des créatifs). Personnellement, j’aurais plutôt tendance à croire qu’il existe des « idées » qui flottent dans l’air et que les auteurs de toute sorte ont des antennes très développées qui leur permettent de les capter avec un peu plus d’acuité que les autres personnes. (j’aurais encore plus tendance à croire à ça qu’aux esprits). C’est ainsi que l’on assiste à des convergences où on a l’impression que tout le monde parle de la même chose au même moment. Bien sûr, je ne nie pas pour autant les effets de mode (ne me parlez plus d’écoles de sorciers ou de vampires trop gentils pour être honnêtes, s’il-vous-plaît), mais il existe néanmoins des petits ions d’idées qui se créent et communiquent à notre insu.

L’auteur télépathe ?

Un créatif, même quand il s’appelle Thoreau, ne vit pas tout à fait isolé du monde. Il est forcément confronté aux préoccupations des gens qui l’entourent et qui vivent dans la vraie vie. Les artistes sont des gens sensibles, qui absorbent tout ce qui les entoure, ce qui les blesse parfois.
Si vous voulez faire partie des artistes les plus créatifs, il est essentiel que vous vous intéressiez à ce qui se passe autour de vous. Ne cherchez pas nécessairement à trouver des idées dans les faits divers (Flaubert l’a très bien fait, mais ce n’est pas une raison pour l’imiter), gardez juste l’esprit ouvert. Et, petit à petit, quelque chose va se dégager qui va provoquer chez vous une irrépressible envie d’écrire. Plus vous vous ouvrez à des sujets différents, plus vous serez à même de capter ces minuscules capsules d’idées qui ne demandent qu’à germer.
N’oubliez pas : les muses ne parlent qu’à ceux qui les écoutent.

Est-ce du plagiat ?

Le plagiat est plutôt mal vu de nos jours, avec raison. Il y a quelques décennies (et même un peu plus que cela) pourtant, c’était par ce biais que nombre d’auteurs se confrontaient pour la première fois à l’écriture. En se faisant la main et en cherchant à reproduire le travail réussi de maîtres accomplis, ils acquéraient des techniques qui leur étaient utiles dans leur propre écriture.
Nous vivons maintenant dans une époque où il faut être original à tout prix, ne pas faire « pareil » que les autres. Je ne vous dirais pas de copier, d’ailleurs, ce que les autres ont fait. La plupart du temps, vous ne parviendriez qu’à obtenir une pâle imitation qui ne sera même pas satisfaisante pour vous. Par contre, lisez. Beaucoup. C’est de cette manière que vous acquerrez plus ou moins inconsciemment des techniques et des outils. Même la « mauvaise littérature » peut vous apprendre ce que vous ne devez – ou ne voulez – pas faire. Prenez même des notes sur ce que vous aimez ou pas. Que ce soit dans la construction des histoires, dans les effets de style, dans la longueur des phrases… Tous les livres publiés peuvent vous servir de professeurs, ne négligez pas leurs leçons. Ce n’est pas du plagiat, c’est juste une demande de conseil qui n’est pas formulée à haute voix.

Tous les livres peuvent vous servir de professeurs, ne négligez pas leurs leçons.

3 conseils pour ne pas copier

Pour suivre votre inspiration et laisser celle des autres vous guider, voici quelques conseils simples :

  • Observez. Avec vos yeux, vos oreilles, votre nez, votre goût, votre toucher. Laissez le monde extérieur vous assaillir.
  • Déconstruisez. Vous admirez le travail de tel auteur ? Repérez ses tics d’écriture, analysez tout, ligne par ligne… Et prenez uniquement ce qui vous ressemble.
  • Soyez seul. Au moment d’écrire, oubliez tout ce qui a été fait avant. Votre cerveau continuera à l’utiliser sans que vous ne le dirigiez. N’essayez plus d’imiter : écrivez.
    3 conseils pour ne pas copier

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s