Et voilà… Image(s)

Et voilà… Image(s)

Il y a des histoires qui ont plusieurs vies. Image(s) en fait partie.

ttire image

Il était une fois

Il était une fois une étudiante parisienne dont le studio est situé tout près des marchés aux puces de Saint-Ouen (oui, cette étudiante, c’était moi).

À cette époque, j’écrivais surtout des nouvelles. Et l’une d’elles s’est incrustée dans ma tête, elle ne voulait pas se limiter à l’espace trop exigu que j’accordais aux nouvelles à l’époque. Ce devait être un roman. Ce serait un roman. Et c’est ainsi qu’une première version, qui s’appelait alors Comme une image, est née.

Au fil du temps, Comme une image a connu diverses versions, et divers titres. Il a même été question d’en faire un scénario (Christophe, si tu me lis, je suis toujours partante pour ce projet!).

Aujourd’hui, sort une version remaniée, qui correspond mieux à ce que j’aime écrire maintenant, sous le titre de Image(s).

image(s) web

Quelles sont les particularités de Image(s) ?

C’est vrai, vous vous demandez peut-être pourquoi lire ce livre. Et la réponse vous disant : parce que c’est Mélanie De Coster qui l’a écrit n’est peut-être pas suffisante pour vous.

Alors, que trouverez-vous dans ce roman ?

  • Une stagiaire journaliste, tellement déterminée à réussir qu’elle en commet quelques maladresses
  • un écrivain bien mystérieux qui adore raconter des histoires
  • de nombreuses histoires dans l’histoire (j’avoue que je me suis régalée sur cette partie)
  • du suspense : qui sont les méchants ? Est-ce que quelqu’un va s’en sortir vivant ?
  • Une histoire courte, sans temps morts

Mais il y a encore plus, non ?

Ah, on voit que vous me connaissez bien.

Comme je vous le disais, dans Image(s), il y a des histoires dans l’histoire. Et cela se lit, mais aussi se voit. Dans la mise en page intérieure, vous verrez des notes, des lettres échangées par les personnages, des machines à écrire qui cherchent à vous induire en erreur (seulement dans la version papier pour ce dernier effet).

Capture d_écran 2018-07-26 à 02.41.02

Et bien oui, j’aime bien jouer sur la mise en page, vous commencez à le comprendre !
En tout cas, ce roman est d’ores et déjà disponible en format papier et numérique. Et vous pourrez bientôt également le commander chez votre libraire préféré !

 

Publicités